/>

Les kinés appelés à plus de contrôles et de déontologie ?

C’est un récent rapport de la Cour des Comptes, qui appelle l’Ordre des Masseurs Kinésithérapeutes à renforcer ses actions en matière de contrôle, tant pour la formation continue des professionnels de santé que pour tout ce qui touche à la déontologie et à l’éthique professionnelle.

L’Ordre des masseurs kinésithérapeutes rappelé à l’ordre par la Cour des Comptes

Les masseurs kinésithérapeutes sont représentés par un Ordre national comme les autres professionnels de santé. Ces Ordres professionnels bénéficient d’une délégation de service public, et outre leur mission de représentation, ils ont la charge de la déontologie et du respect de l’éthique pour chacune des professions. Régulièrement, comme tous les autres Ordres des professionnels de santé, l’Ordre national des masseurs kinésithérapeutes est audité sur tous les aspects de son champ d’action, et la dernière étude a fait l’objet d’un rapport publié le 18 mars dernier. Dans ce dernier, les magistrats de la Cour des Comptes font état de leurs constatations et émettent de sévères mises en garde contre les 5 Ordres contrôlés, à savoir celui des masseurs kinésithérapeutes, celui des chirurgiens-dentistes, des médecins, des pharmaciens et des infirmiers.

Les hauts magistrats de la rue Cambon ont principalement étudié l’action de ces Ordres par rapport au contrôle des professionnels de santé, qu’ils sont tenus, aux termes de la loi, de réaliser. En effet, les Ordres des professionnels de santé ont la charge de la sécurité des patients, en s’assurant de la régularité des diplômes, mais aussi de la nécessaire formation continue des professionnels ainsi que du respect de la déontologie. Et ce sont ces contrôles, que la Cour des comptes juge bien trop insuffisants notamment concernant les masseurs kinésithérapeutes.

Des contrôles à renforcer pour les masseurs kinésithérapeutes

Le premier de ces contrôles est directement lié à l’inscription des nouveaux kinés libéraux ou hospitaliers sur le tableau de l’Ordre. Ce dernier doit alors vérifier les conditions des diplômes et de nationalité mais aussi s’assurer de l’indépendance et de la compétence des nouveaux inscrits. Sur ce point, la Cour estime que les résultats sont globalement satisfaisants.

En revanche, le rapport de la Cour des Comptes se révèle bien plus sévère lorsqu’il s’agit d’évoquer le contrôle des formations continues des masseurs kinésithérapeutes. La Cour souligne ainsi : « Les Ordres sont incapables de suivre l’actualisation de la formation professionnelle. A l’exception notable de l’Ordre des pharmaciens, les Ordres n’ont pas fait de cette mission de contrôle une priorité et ne se sont pas dotés d’outils permettant de recueillir et traiter les données relatives aux formations suivies par les praticiens. « Pour la Cour, cette carence pose un problème pour la sécurité des patients, alors que les Ordres, eux, se défendent en soulignant le manque de réactivité des pouvoirs publics quant aux formations proposées.

La déontologie des masseurs kinésithérapeutes en question ?

Enfin, la Cour rappelle qu’une autre mission fondamentale de l’Ordre consiste à veiller au respect de la déontologie de tous les professionnels inscrits et notamment de surveiller les éventuels conflits d’intérêt pouvant naitre principalement avec l’industrie pharmaceutique. Si les Ordres ne disposent pas des moyens juridiques pour ce qui concerne ces conflits d’intérêt, le rapport pointe cependant leur faible mobilisation quant à la bonne application de la déontologie au sein de la profession. De nombreuses « doléances » – à distinguer des plaintes- de patients ne font l’objet d’aucune suite disciplinaire, et lorsque l’Ordre des masseurs kinésithérapeutes, comme les autres Ordres étudiés, se décide à une sanction disciplinaire, la Cour constate que celle-ci est bien moins sévère que les éventuelles sanctions pénales prononcées.

Face à ce constat, la Cour préconise donc d’imposer une déclaration publique d’intérêt à tous les conseillers constituant le bureau de chaque Ordre. La Cour des Comptes recommande également d’ouvrir la direction de ces Ordres à des non-professionnels, en évoquant ainsi des magistrats et des universitaires. Ces recommandations seront-elles entendues par le gouvernement ? il faudra attendre quelques semaines pour le savoir.

Et vous, considérez-vous que l’Ordre national des masseurs kinésithérapeutes peut être considéré comme défaillant sur ces missions de contrôle ? Quelles évolutions seraient, selon vous, de nature à améliorer la situation ?

33 commentaires sur « Les kinés appelés à plus de contrôles et de déontologie ? »

  1. Après nous avoir fait des conventions pourris ils nous tombent dessus ! Vive le libéral !

  2. si il y avait que sur ces missions que l’ordre est défaillant, on le saurait…

  3. Ordre inutile.. coûteux….Le libéral est en train de pericliter. 38 ans d’exercice en libéral dont 25 sans ordre…Heureusement j’arrive au bout….

  4. Sylvie Beck j’étais trop jeune malheureusement. Par contre je sais qu’avant l’ordre, la profession était gérée par l’ordre des médecins. Ils étaient donc plus compétents que nous pour gérer notre profession?

  5. Inutile comme article. Parler donc plutôt de l’absence de prescriptions des médecins pour de la prévention ou des bilans orthopédiques chez le jeune

  6. Dites moi a quoi sert l ordre déjà?

  7. Sylvie Beck Je peux en dire autant : heureusement, ça se termine…

  8. Non seulement il n’est pas défaillant mais il a tout détruit.

  9. L’ordre des Kinés, à part se faire des restos, ça sert juste à jouer au bon toutou dans la ligne de mire des médecins. Tout ce qui aurait pu démarquer les Kinés a été combattu puis dezingue comme on dit. Tout ça parce qu’ils ont peur, et de fait deviennent progressivement incompétents à force de préférer le métier de physiotherapeute au lieu de développer leur sens du toucher et de la palpation. Le rôle du CNO des Kinés c’était ça : se battre pour obtenir une lettre clé permettant une PEC quasi individuelle des patients, ( au départ, ça nous a été vendu comme ça, j’avais même fait la formation pour me présenter à l’époque…),pas de jouer au petits flics répressifs à la solde de l’ARS !!! C’est lamentable !!!
    Maintenant, moi je dis ça hein !! Comme on dit…

  10. Il faut absolument supprimer le CNOMK qui s’apparente à un tribunal du même ordre que celui de Vichy. Ces élus perçoivent des indemnités importantes sur le dos des Kinesitherapeutes et en plus se permettent de les juger et de leur interdire de pratiquer des techniques évaluées scientifiquement et très demandées par leurs patients.
    C’est lamentable ?. Et dire qu’ils sont soutenus par le gouvernement Macron.

  11. Patrice Benini c’est uniquement pour ramasser de l’argent que ça a été créé. C’est d’ailleurs loin d’être gratuit !!! Manquerait plus qu’on nous oblige de cotiser à la retraite !! C’est pas une bonne idée ça ????

  12. Jean-Daniel Clerget y en a t il qui ont été arrosé , pour en arriver là ?

  13. Fâché avec les kinésithérapeute …

  14. Quand j’étais conseiller fédéral à la FFMKR, à l’époque où il était question de créer l’Ordre, je faisais partie de ceux qui y étaient opposés, car je craignais que cela installe la « chasse aux sorcières » Cela est fait et peut s’aggraver par la rédaction d’avis contraires à certaines pratiques nouvelles, soit disant non prouvées scientifiquement. Il est dommage de refuser l’évolution d’une profession par des interdictions et mises à la marge, l’ostéopathie en à fait les frais pendant des décennies. Combien d’osteospathes sont allés en prison depuis Sutherland à cause du CNO des médecins alors que maintenant l’ostéopathie à acquis ses lettres de noblesse, toujours pas plus prouvée scientifiquement mais ayant acquis un consensus professionnel.

  15. et pendant que le CNOMK émet des avis contraignants pour certaines techniques, il y a prolifération de pseudo professions non réglementées non inquiètees par quiconque.

  16. Incapable de s’attaquer aux autres professions travaillant sur nos compétences le cno préfère s’en prendre à ses propres membres.Alors qu’il devrait y avoir un accompagnement des ses professionnels dans s la recherche le cno ne fait que juger ,sanctionner en d’autres temps on parlait d’inquisition on en est proche au pays de la liberté ça fait mal.je suis inquiet pour la profession avec la préférence du CNO pour le « hands off » comprenez sa s les mains on fabrique des kinés sans mains qui vont remplir des questionnaires et proposer des protocoles d’exercices ,ce que bien sûr une application bien faite avec un bon algorithmes sera capable de faire.autant les cdo (conseils départementaaux)peuvent servir à quelque chose autant le cro (régionaux)et cno (national)pour moi ne servent à rien ✊

  17. Manu Bigpeuf pas directement, et de toutes manières, on ne pourra jamais rien prouver… je suis d’ailleurs convaincu qu’à ce rythme là, dans 20 ans, la profession aura disparu. Ces gens sont en train de scier la branche sur laquelle ils sont assis…

  18. Les kines appelés à avoir un tarif de l’acte décent en conformité avec ses compétences et responsabilités.

  19. C’est marrant chacun a ses griefs contre l’ordre, personne ne parle du fond du problème c’est qu’il se fait taper sur les doigts parce que la profession (nous!) manque de déontologie et d’éthique. Vous avez raison chers confrères c’est le thermomètre qui est défaillant ?

  20. Sylvie Beck également pour moi …vivement la retraite !

  21. Jean-Daniel Clerget Pas disparu mais soit le niveau va s effondrer soit deconventionnement des compétents…il faut repenser notre activité…

  22. Déjà la santé n’est peut-être pas toujours quantifiable par des études, la pandémie a bien montré que malgré l’intelligence artificielle, la pseudo prévention.., il n’était pas possible d’aligner les standards économiques, des sociétés sur le standard santé….Ainsi tout peut nous être interdit par des contraintes, raisonnements biaisés, pseudo chiffres rassemblés pur des études pour empêcher une humanité dans le soin, toucher, parole….Rassurez vous les jeunes qui font du droit actuellement vont faire sauter les lois, règlements actuels proposés par des législateurs vieux, non tactiles, d’un autre siècle…Siècle dernier où le toucher était sale, inutile…Je ris d’avance du magnifique changement sociétal qui arrivera par les jeunes qui n’accepteront des règles absurdes..?

  23. Et certains patients on en parle …….

  24. un rapport émit par des bureaucrates, représentant un système et une société où on demande toujours plus à des professions de santé déjà prit pour le dindon de la farce.
    ne rentrons pas dans des chasses aux sorcières juste parce que des politiciens ne font pas leurs travail de développement et de maintien du niveau de soins en France …

    cest comme si pendant une pandémie mondiale on enlevé des lits en réanimation et qu’après on dise aux français qu’ils doivent arrêter de sortir de chez eux parce que y a plus de place en rea …. ça serait drôle

  25. Comment faire quand on connaît un membre de l’ordre qui fait la chasse aux pseudos-sorcières et qui est une sorcière lui même ? Je le sens comme protégé…

  26. Jeff Ddk Ben à l’ancienne! Le soir, un sac sur la tête et…….

  27. Raynald Lemaire ??

  28. A commencer par rappeler aux kiné qu’ils ont encore le monopole du massage thérapeutique et qu’ils sont en train de le perdre de la même manière qu’ils ont perdu la rééducation périnéale. Les sages femmes , à l’époque, ont sauté dessus à pieds joints !! Maintenant, ce sont les esthéticien(nes) qui restent à l’affut et ils ne louperont pas leur coup !! Resservez-vous de vos mains , les kinés, vous seuls actuellement, savez encore pratiquer la palpation corporelle correctement !!! Les patients adorent cela, ça les rassure !!! et personne ne viendra vous contester ce domaine de compétence !!

  29. On n’est pas là pour se faire fliquer!
    De toute façon, ton 1er patron, c’est ta clientèle !

  30. Sylvie Beck pareil.. 43 ans de métier Écœuré par l’ordre et les usines à soins qui se gavent en toute impunité

  31. Quand le représentant de l’ordre du département où je travail bosse a 2 patients la demi je cherche l’erreur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.