/>

kinés libéraux

La démographie des kinés, un atout essentiel pour la profession ?

L’actualité des derniers mois a souvent conduit à des débats quelque peu pessimistes sur l’avenir du système de santé en général et sur celui des kinés libéraux et hospitaliers en particulier. Pourtant, des constats laissent entrevoir des voies d’amélioration mais aussi d’espérer un avenir plus apaisé. La démographie de la profession fait partie de ceux-ci, comme le révèle la dernière étude de l’ordre.



La sobriété énergétique, une contrainte de taille pour les kinés libéraux

Revendiquant, depuis plusieurs années, la revalorisation des actes dispensés, les kinés libéraux alertent aujourd’hui les pouvoirs publics sur leurs difficultés voire leur impossibilité à respecter les appels à la sobriété énergétique. Un appel qui souligne les spécificités d’une profession, spécificités qui doivent être prises en compte.


La patience, l’arme des kinés libéraux pour faire bouger les lignes !

Les rétrospectives 2022 et les perspectives 2023 se multiplient en cette période. La tendance reste aujourd’hui encore à la sinistrose. Si des problèmes persistent, encore faut-il souligner, qu’à force de ténacité, les kinés libéraux et hospitaliers obtiennent parfois des réponses positives à leurs revendications à condition de savoir faire preuve de … patience.





Les kinés libéraux mobilisés face à l’épidémie de bronchiolite !

L’épidémie de bronchiolite révèle les difficultés d’un « hôpital » mis à mal par deux années de crise sanitaire. La situation difficile, que traverse certains services hospitaliers, conduit de plus en plus fréquemment les kinés libéraux notamment à prendre la parole en faisant part de leur incompréhension. Cette prise de parole sera-t-elle entendue ?



La kiné respiratoire en question :  de la BPCO à la bronchiolite !

Pour les kinés libéraux et hospitalier, il devient essentiel et urgent d’informer plus largement les patients de leur rôle et de leur mission en ce qui concerne la kiné respiratoire. Un enjeu d’autant plus important en pleine crise épidémique de bronchiolite et à quelques jours de la journée mondiale de lutte contre Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive (BPCO).