/>

Clarification, le maitre-mot pour la retraite des masseurs kinésithérapeutes

La retraite des masseurs kinésithérapeutes ne se caractérise plus, à ce jour, par sa complexité incompréhensible. Depuis le 01er janvier 2016, la Carpimko a en effet aligné sa gestion de la retraite des auxiliaires médicaux sur le régime général.  

Un seul organisme pour la retraite de base et la retraite complémentaire pour les masseurs kinésithérapeutes

Tous les MKDE, exerçant en libéral, connaissent parfaitement la Carpimko (Caisse autonome de retraite et de prévoyance des infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, pédicures-podologues, orthophonistes et orthoptistes). Cette caisse autonome reste leur interlocuteur en ce qui concerne la prévoyance et la retraite.  La Carpimko a en charge non seulement la gestion du régime de base pour la retraite des kinés mais aussi celle de la retraite complémentaire. Les règles sont parfois ardues à comprendre avec des règles de calcul, qui ne sont pas toujours les plus logiques. Cependant, depuis le 1er janvier 2016 et dans le cadre de l’uniformisation des différents régimes de retraite en France, la Carpimko  a rendu son fonctionnement plus clair et plus conforme à ce qui se constate dans les autres régimes de retraite.

Aujourd’hui, un masseur kinésithérapeute peut prétendre à prendre sa retraite à partir de l’âge de 62 ans. Certes, une décote sera toujours appliquée en cas de trimestre manquant mais régime de base et régime complémentaire peuvent néanmoins être liquidés à partir de cet âge.  Ce qui apparaît comme un alignement sur le régime général n’était pas possible avant 2016, ou alors avec d’importantes conséquences pour le kiné.

Un alignement de la retraite des masseurs kinésithérapeutes sur le régime général

Avant le 1er janvier 2016 et en conformité avec la législation en vigueur, la Carpimko liquidait la retraite des kinés à partir de 62 ans pour le régime de base uniquement. Des raisons obscures amenaient néanmoins la Caisse à n’accorder le régime complémentaire qu’à partir de l’âge de …65 ans. Ainsi, il y a encore deux ans, le masseur n’avait qu’un seul interlocuteur pour sa retraite et cet interlocuteur unique lui imposait deux dates différentes pour son départ en retraite : 62 ans pour le régime de base et 65 ans pour le régime complémentaire. La situation était devenue incompréhensible.

Le kiné pouvait toujours liquider l’ensemble de ses droits à 62 ans, âge légal défini par la loi. Dans ce cas, la Carpimko appliquait alors une décote de 4 % par année manquante. Ainsi avant 2016, une masseur kinésithérapeute partant à la retraite à l’âge de 62 ans constatait une amputation de sa retraite complémentaire de 12 % (4 % par an pendant les 3 années le séparant de son 65ème anniversaire). Cette situation était ubuesque. Tout en soulignant le respect des règles et des lois, la Carpimko imposait un départ en retraite différé pour les masseurs comme pour toutes les professions paramédicales, qu’elle gérait. C’est désormais un mauvais souvenir.

En pratique, la retraite des masseurs kinésithérapeutes en toute facilité

Depuis le 1er janvier dernier, les règles de liquidation de la retraite des kinés ont donc été simplifiées. Le kiné devra demander par écrit la liquidation de ses droits 6 mois avant la date effective de son départ en retraite. Les masseurs kinésithérapeutes peuvent donc prendre leur retraite à partir de 62 ans, sans décote sur la retraite complémentaire. Attention, les abattements liés aux éventuels trimestres manquants sont toujours applicables. Pour aller plus loin dans l’alignement du régime de retraite des kinés sur le système général, ces abattements seront supprimés si le masseur poursuit son activité jusqu’à l’âge de 67 ans. C’est également partir de cet âge de 67 ans, que chaque trimestre supplémentaire ouvrira droit à une majoration de 1.25 %.

Si les kinés peuvent se féliciter d’une normalisation de leur régime de retraire, ils peuvent néanmoins s’interroger, voire s’inquiéter, des réformes annoncées pour les années à venir. De nombreuses pistes sont évoquées pour viser l’équilibre des différents systèmes de retraite en France mais aussi pour tous les uniformiser. Il faudra encore patienter quelques mois avant de connaitre les orientations, qui seront choisies en la matière.

Et vous, que pensez-vous du système de retraite applicable pour les masseurs ? Avez-vous déjà pensé à votre départ en retraite et à ses conséquences financières ? Quelles seraient, selon vous, les modifications à apporter ?

20 commentaires sur « Clarification, le maitre-mot pour la retraite des masseurs kinésithérapeutes »

  1. Combien faut il de trimestres pour éviter un abattement ?

  2. Arrêtez de ruiner les kinés avec des appels à cotisations excessives et faire respecter les directives européennes. Au vu de la baisse de la valeur du point dans 5 ans le point vaudra 10cts.

  3. je pense qu’il faudrait réinstaurer les classes facultatives qui ont été supprimées dans les années 90 . les prévoyants y souscrivaient .

  4. tout dépend de ton année de naissance si tu es né après 1962 il ta faudra validé 43 annuités pour toucher une retraite à taux plein

  5. En gros je dois tirer jusqu’à 69 ans !!
    La bonne blague ..

  6. tout dépend Othman El Kostiti en quelle année tu es né …après 1962 il faut valider 43 annuités pour toucher une retraite à taux plein ( tous régimes confondus )

  7. Né en 1986
    Diplômé à l’âge de 26 ans ..?

  8. Othman El Kostiti mais avant 26ans tu n’as pas validé quelques trimestres ?( en bossant l’été ou en ayant eu un autre boulot avant ? )

  9. Othman El Kostiti entre parenthèse ma fille ainée est de …1985…

  10. Patrick Lamy a oui biensur !
    J’ai travaillé facile 5 ans à mi temps

  11. Othman El Kostiti ok donc tu as validé des trimestres (peut etre meme 5 fois 4) qui vont venir s’ajouter à ceux que tu acquiers avec la Carpimko.

  12. Patrick Lamy ok !
    Comment connaître le montant retraite que l’on va percevoir a terme .

    Sur une base moyenne d’un Mk à 40 ke annuelle sur une base de 43 annuités ..

  13. Othman El Kostiti il faut te munir de ton avis carpimko pour connaitre le nombre de points que tuas accumulés et le nombre de points acquis sur une année . tu multiplies le nombre de points acquis sur une année par le nombre d’années te restant a faire et tu ajoutes le résultats au nombre de points acquis avec comme postulat que tu vas faire le meme BNC tous les ans jusqu’à ta retraite . ensuite tu multiplie le nombre de points obtenus par la valeur du point et tu fais ca pour le régime de base et le régime complémentaire . puis tu ajoutes les 2…….ca va jusque là ? 😉

  14. Patrick Lamy ok j’ai compris sa sent l’embrouille …
    T’es sure qu’il ne faut pas multiplier le tout par pie !?!

  15. Othman El Kostiti bon je vais t’aider puisque je serai en retraite en Juin 2023….tu penses bien que j’ai fait le calcul …..ca me donne entre 2000 et 2100€ / mois si rien ne change d’ici là….

  16. Et moi jusqu a 67!!!!!

  17. Il y a t il drs penalites au regime carpimko si on a cotise nombre d annee necessaire mais dans regime general aussi.il y a t il une decote carpimko ou respect des points acquis ou droit par regime

  18. Un actuaire de chez AXA spécialiste des tables de mortalité m’a dit qu avec les professionnel de santé c’était hyper rentable …

    Généralement on dépasse pas les 80 ans ..????

  19. Othman El Kostiti dans ce domaine la généralité n’est pas importante …comme pour les patients , chaque cas est particulier

  20. bernard meric | 12 octobre 2019 à 4 h 44 min |

    kine depuis 37 ans en liberal et salarie conjointement pendant quelques annees,pourtant une veritable vocation je me demande pourquoi ce metier attire du monde .niveau d’entree tres selectif etudes payantes 4 ans; responsabilite importante ;;;;,,;a l’arrivee une retraite de mendiant moins qu’un agent sncf qu’un facteur ou un agent edf j’ai honte d »en evoquer le montant 900 eu a 62 ans tous mes amis d’enfance sont devant a etudes similaires;;;;; je vois des confreres travailler sous l’eau dans les cures thermales comme des forçats forcer physiquement aves des bacs s avec mention ;; ca m attriste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.