/>

Les massages et le kiné libéral, une relation complexe et tourmentée

Naturellement, les patients citent les massages lorsqu’il s’agit d’énumérer les soins prodigués par les kinés libéraux et hospitaliers. Pourtant, depuis quelques années, les massages ne relèvent plus de la seule compétence des masseurs kinésithérapeutes. Et cette libéralisation du marché des massages,  décidée pour clarifier une situation complexe, n’a pas permis à ce jour de poser des règles simples et compréhensibles par toutes et tous.

Les massages, une lente évolution liée aux compétences des masseurs kinésithérapeutes

Bien que les massages fassent partie des soins prodigués par les kinés libéraux et hospitaliers, ils ne leur sont plus exclusivement réservés. Il aura fallu attendre la loi de modernisation de notre système de santé de janvier 2016 pour que le monopole des kinés disparaisse en la matière. Il faut dire, qu’avant cette date, de nombreux procès étaient initiés devant les juridictions compétentes par des kinés libéraux mais aussi par l’ordre national des masseurs kinésithérapeutes. Il s’agissait de dénoncer l’exercice illégal de la médecine, dès lors qu’un Institut, une esthéticienne ou toute autre personne (morale ou physique), proposait des massages sans avoir le diplôme d’Etat de Masseur Kinésithérapeute.  Ainsi, avant l’entrée en vigueur de cette loi, l’article L 4321-1 du Code de la Santé publique expliquait : « la profession de masseur-kinésithérapeute consiste à pratiquer habituellement le massage et la gymnastique médicale. « 

Pour faire droit aux nombreuses demandes mais aussi pour clarifier la situation des kinés vis-à-vis de ce massage, le même article, corrigé par la loi de 2016, se contente de définir plus précisément la masso-kinésithérapie en ne ciblant plus les massages : « La masso-kinésithérapie consiste en des actes réalisés de façon manuelle ou instrumentale, notamment à des fins de rééducation, qui ont pour but de prévenir l’altération des capacités fonctionnelles, de concourir à leur maintien et, lorsqu’elles sont altérées, de les rétablir ou d’y suppléer. Ils sont adaptés à l’évolution des sciences et des techniques. »

Cette précision de la nouvelle législation, utile sans être réformatrice pour les kinés libéraux notamment, a cependant autorisé des personnes, non titulaires du diplôme de masseur kinésithérapeute, à proposer des massages bien-être et relaxation, sans que l’on puisse aujourd’hui le leur reprocher.

Quelles différences entre le massage bien-être et le massage du kiné libéral ?

Si la loi de modernisation du système de santé ambitionnait d’apaiser les relations entre les masseurs kinésithérapeutes d’une part et les autres spécialistes du « massage » d’autre part, elle ne simplifie pas la compréhension de cette technique proprement dite, que ce soit par les professionnels eux-mêmes ou par les clients. Certes, les textes de loi, mais aussi la jurisprudence, réservent « les massages ayant pour but d’agir sur les capacités fonctionnelles des patients » aux seuls masseurs kinésithérapeutes. Quiconque proposerait un tel massage sans pouvoir justifier de son titre professionnel pourrait alors être poursuivi pour exercice illégal de la médecine ? En revanche, la notion même de massage bien-être ou relaxant reste vague et imprécise, puisqu’il est expliqué que ces massages doivent viser au mieux-être de la personne (on ne parle bien évidemment plus de patients). C’est ce qu’a tenté d’expliquer Marisol Touraine, Ministre de la Santé à l’époque, aux députés de l’Assemblée Nationale, en juillet 2016 : « L’article 123 de la loi de modernisation de notre système de santé a précisé la définition de la profession de masseur-kinésithérapeute […]. Ces nouvelles précisions, concertées avec les professionnels, ont eu pour effet de supprimer la notion de « massage » de la définition de la profession de masseur-kinésithérapeute […]. Le massage non thérapeutique dont l’objectif premier est d’apporter un bien-être à la personne, pourra être réalisé […] par un professionnel qui ne dispose pas du titre de masseur-kinésithérapeute ».

La confusion, qui persiste encore aujourd’hui mais en dehors des prétoires et des tribunaux, réside en grande partie dans le fait que la profession de masseur bien-être ne soit pas une profession réglementée.

Le massage bien-être, un danger pour les kinés libéraux ou une opportunité de diversifier son activité ?

Contrairement au massage du kiné libéral, le massage bien-être n’est pas prescrit médicalement mais résulte bien d’une envie de chacune et chacun. Et en la matière, un récent sondage a mis en évidence que près d’un français sur 5 s’est déjà fait masser et/ou se fait masser régulièrement. Cela a attisé les « vocations », et on constate, depuis 2016, une augmentation importante du nombre de masseurs bien-être en France. Qu’ils exercent en tant que professionnel libéral ou au sein d’un Institut de relaxation ou de beauté, ces nouveaux acteurs sur le marché du massage ne sont pas soumis à une législation particulière. Deux fédérations tentent bien d’encadrer cet essor et de limiter les dérives éventuelles, mais à ce jour aucune réglementation n’est prévue pour venir sécuriser un secteur en plein développement. Ces « masseurs bien-être » sont les premiers à demander l’adoption d’une réglementation plus contraignante, afin de gagner en crédibilité.

C’est d’autant plus vérifiable, quand on constate la diversité étonnante des massages : massage californien, coréen, hawaïen, suédois, chinois, … Cette multiplication des types de massages rend le marché très concurrentiel, ce qui plaide un peu plus pour une réglementation de ce secteur d’activité. Les kinés libéraux mais aussi dans une moindre mesure, les esthéticiennes, qui ont pendant longtemps été les principales « concurrentes » des premiers, contribuent eux-aussi à cette concurrence. (Cette opposition historique entre kinés libéraux et esthéticiennes avait permis à ces dernières de se voir autorisées à effectuer des modelages, une technique relaxante qui a permis, pendant des années, de masquer le terme même de massage des cartes des soins proposés par les Instituts de beauté). Ainsi, certains kinés libéraux peuvent proposer, eux-aussi, des massages bien-être, qui ne sont donc plus considérés comme des actes « médicaux » mais bien comme une activité annexe du masseur kinésithérapeute. Les kinés libéraux, s’ils peuvent proposer ce type de massages non encadrés par la loi, sont les seuls à pouvoir s’appuyer sur une formation reconnue pour identifier d’éventuels troubles fonctionnels.

On comprend bien les ambitions des autorités publiques, qui ont voulu rendre plus lisible et compréhensible l’offre de massages en France avec la loi de 2016. Cependant, la situation au quotidien souligne bien que la réalité est bien différente des objectifs poursuivis, et que plus que jamais, le massage englobe d’innombrables réalités, bien différentes les unes des autres.

Et vous, que pensez-vous de cette nouvelle législation sur les massages et sur les compétences des kinés libéraux ? Estimez-vous que les nouvelles règles ont été bénéfiques ou préjudiciables aux kinés libéraux ? Pourquoi ?

52 commentaires sur « Les massages et le kiné libéral, une relation complexe et tourmentée »

  1. Tout dépend les sortes de massages et pourquoi on y a recours… Et choisir les bonnes personnes…les deux sont bénéfiques et complémentaires

  2. Tout masseur sachant masser doit toujours masser…

  3. Nathalie chiche Castelluccia | 26 juillet 2019 à 13 h 14 min |

    Je suis diplômée d’état éducateur sportif j’ai fais le lien avec une formation demassages bien être et diplômée d’esthétique
    Je rêverais de pouvoir passer une VAE avec des modules pour devenir masseuse kinésithérapeute.
    J’au 20 ans de pratique fitness et 7 ans de pratique massages
    Je ne me considère pas comme une esthéticienne je suis une hybride

    Moitié coach moitié masseuse et j’ai 45 ans

    Comment devenir ce que j’aimerai être à part entière une kinésithérapeute ??????

    Cordialement

  4. Si les actes des kinés étaient rémunérés correctement, ils auraient pas besoin de se diversifier en réalisant des actes non conventionnés et pas toujours en lien avec leur rôle de soignant afin de compléter leur rémunération.

  5. Je croyais que les kinés ne massaient plus…. C est ce qui revient le plus souvent….

  6. Mattias Guibal Anthony Galy Hedi Bensmail Hugo Le Loc’h Valentin Viel

  7. Difficile de en avoir un dispositif pour des prescription fibromialgie

  8. Charles Fcde en pleine tourmente

  9. Intégrer une école et passer le diplôme ?

  10. Quid des drainages lymphatiques par des esthéticiennes? Pour moi, ce sont des actes thérapeutiques.

  11. Je ne pense pas faut plutôt travailler enssemble

  12. Jaime bcp un commentaire « un masseur sachant masser doit pouvoir masser ». Il a raison le mec : notre profession elle-même laisser de côté une belle compétence. Maintenant un massage bien etre reste tjs agréable mais qd tout le monde se permet de faire une formation de 2 j et dire voilà jsui masseur pro faut pas deconner non plus

  13. Tout simplement…
    Nous restons professionnels de santé. Meme ceux deja paramédicaux doivent intégrer une école.. faut se donner les moyens d’atteindre ses objectifs??‍♀️, 45 ans ou pas

  14. Maintenant pour répondre plus précisément aux questions de l’article: la nouvelle loi n’a fait que légiférer une pratique déjà trop courante mais malheureusement sans vraiment la cadrer. Nous sommes masseur kinésithérapeute et trop de confrère ont oublier la première partie. A cote de ça la rémunération des actes étant ce qu’elle est cela n’a pas aidé…

  15. Entièrement d’accord
    La loi est donc trop vague du coup bcp de personnes s’engouffrent dans les brèches…

  16. Yodaa Albane c’est maître Yoda qui l’a dit…

  17. Pierre Garioud et surtout qui pratique !

  18. Je cherche un kiné pour la rééducation d un pied, impossible dans mon secteur (nous ne prenons plus de nouveaux patients !), mais massages bien être « Non conventionné « , là c est possible. Dans quel monde vivons nous ! Le monde de l argent.

  19. Sylviane Berthelot, rééducation d’un pied, AMS 4, soit 8,60€ les 20 minutes… Avec les charges, le kiné est déficitaire. Ma coiffeuse, qui n’est pas chère, me prend 19€ pour une coupe de 20 minutes aussi… Cherchez l’erreur…

  20. Jean-Bernard Filippi je vous comprends tout à fait, vous avez raison. Mais le patient, lui veut pouvoir avoir accès aux soins qui lui sont prescrits, mais du coup c est compliqué. Du coup, mon kiné c est internet, ça fonctionne si on est assidu et persévérant. Et ça fait faire des économies à la Sécu. C est pas normal mais c est comme ça

  21. Bonjour,
    Après 2 ans d’errance, mon ostéo a trouvé dans mes descriptions – jusqu’ici totalement rejetées par des spécialistes de tout horizon – une cohésion. Cela décrit (j’ai vu les schémas, je confirme) le cheminement des chaînes musculaires. À priori, méthode Mézières. Quelqu’un connait ? Merci énormément d’avance pour vos réponses

  22. Bon les kines ne masse plus il mettent des electrodes et c est bien dommage car rien ne remplace la main du professionnel

  23. Agathe Helou | 2 août 2019 à 18 h 48 min |

    Euh non AMS 4 ça n’existe pas, le pied c’est 7.5!

  24. Agathe Helou | 2 août 2019 à 18 h 50 min |

    Le truc c’est qu’un massage bien être c’est un seul rdv, ça se case dans un planning même un peu chargé, une série de rééducation c’est au moins une dizaine de rdv, donc plus compliqué. .

  25. AMS 4 ? Dans quel coin de France s’il vous plaît ?

  26. Méthode Mezières , chaines musculaires Busquet ou encore de Souchard. Très bonnes méthodes qui fonctionnent…

  27. Les kiné ne sont pas assujettis à la tva. Les coiffeurs et les esthéticiennes oui et à 20% en plus ! Sur des prestations qui sont déjà taxées du fait des charges sociales, IS, etc) et ça c’est pas normal. Je pleure pas sur le sort des kinésithérapeutes. J’ai été obligée d’attendre 2 mois pour la rééducation de mon pieds que j’avais cassé lors d’une chute parce-qu’elle n’avait plus de place ! Y’a quand même un problème !

  28. Jennifer Robert j’ai eu recourt a un kine qui pratiquait cette méthode pour mon mal de dos, c’etait particulier mais ca fait un bien fou. Environ une heure par semaine, on s’assouplit. je n’ai plus mal

  29. Corine Doublet hélas rien ne vaut un vrai massage manuel!! Main tenant ils s’occupent de 3 patients en même temps ..électrodes etc…c’est plus rentable mais moins satisfaisant pour le « malade »!

  30. Il y bien longtemps que les kinés sont
    obligés de se diversifier…. pas assez bien payé
    franchement….
    c ‘est une honte
    comme les médecins généralistes
    secteur 1

  31. Euhhhh sans être méchante , très peu de kiné masse les gens avec leurs mains, cela c’est perdu….

  32. moi, je masse bp et de la tête aux pieds …. ?

  33. Encore il faut en trouvé un ! Même avec une lanterne, a Cergy le Haut, quand on ne peut faire beaucoup de déplacement ! ?

  34. Anne-Laure Vila une relation complexe et tourmentée XD

  35. Louisiane Praz pourriez me communiquer l adresse svp .j ai des douleurs de dos terribles .merci

  36. C’est n’est pas vrai, mon kiné masse toujours et son travail est très performant, il n’abandonne pas ses patients dans le cabinet, malgré son jeune âge il est très professionnel.

  37. Aline Chalom c’est en région parisienne « Philipe Boulet à Breuillet 91 », mais dans toutes régions il y a des kines qui pratiquent cette méthode. 55 euros la séance, remboursée 35 (je crois…de mémoire…). La première fois, j’ai été surprise.. Allongée sur le sol, on me fait tourner la tête en me tirant le bras sur l’autre côté ? Moi ? j’ai mal au dos ? Puis.. Plein de mouvements..? Pieds en l’air.. ? En fait, tout un tas d’étirements doux… Je suis ressortis du cabinet.. OUAHH, Je me sentais légère.. Il y a une dose de pilate (position apprise au fil du temps, que finalement on adopte inconsciemment quand on a mal) Et, çà.. , chez moi.. , dans ma tête, je rejetais, tout comme le yoga… J’aimerai, si vous le faites avoir des nouvelles plus tard..
    Savoir que je ne suis pas réceptive au procédé yoga (trop nerveuse et pas concentrée) , croyance au delà, alchimie quelconque.. Il me faut du concret.. Le pourquoi j’etais surprise de la première séance .. Je m’attendais à un massage, électrodes ou…?

  38. Gloria Cantin-claussen garder le bien précieusement car de nos jours il ai très difficile de trouver un kine fiable et professionnel

  39. Jean-Bernard Filippi c est 1,50€ la minute

  40. Jean-Bernard 8,60 et ils prennent 3 personnes en même temps 25,80€ pour 20 minutes donc 77,40 de l’heure même avec les charges ils sont loin de toucher les honoraires de ton coiffeur qui lui coiffe une personne a la fois et qui a aussi des charges.

  41. Dalila Coudert oui bien sûr que je le garde et je le conseillerais car il est top et très sérieux

  42. un cabinet équipé neuf recherche un kiné supplémentaire , voir sur le profil d’ Oana Bignon . merci

  43. A Louisiane Praz de quelle méthode parles vous ?Mézières ?
    En vous remerciant.
    Mme Dominique DOLBOIS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Vous aimez nos articles ?

Une fois par mois, retrouvez le meilleur du blog LesNouveauxKines.fr

Vous avez bien été abonné à la newsletter

Il y a eu une erreur en essayant d’envoyer votre demande. Veuillez essayer à nouveau.

Les Nouveaux Kinés will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.